Erlebold et sa famille

Le premier personnage illustre mentionné dans la région de Chimay s’appelait Erlebold. Certaines sources disent de lui qu’il était comte. Il fonda avec sa femme en 887 un monastère, dans le domaine (« villa ») de Salles, dont il avait obtenu la charge du roi en personne. Il faisait partie de la haute aristocratie lotharingienne.
Il s’agit probablement du même personnage « Erlebad », fondateur du château de Mézières (Ardenne française), comte de Castrice.

Sa famille, proche de la dynastie carolingienne dirigeant la Francie occidentale est mentionnée à quelques reprises au début du Xe s. Il est surtout connu pour le conflit qui l’opposa à l’archevêque Hervé de Reims qui l’excommunia. Il fut assassiné en 921 par les ennemis du roi Charles III, dit le Simple, auprès de qui il se rendait vers Worms pour se plaindre des agissements de l’archevêque.

Erlebold et sa famille firent sans doute partie de ceux qui participèrent à la révolte menée par le duc de Lotharingie, Gislebert, contre le roi Otton Ier à la fin des années 930. La révolte ayant échouée, les « Erlebold » furent alors écartés du pouvoir par Otton, qui les remplaça par des fidèles, les « Allard », qu’on appellera plus tard la famille de Chimay.