Les Henin-Lietard

La famille Hénin-Lietard ne vécu pas à Chimay, la guerre et les incendies de la fin du XVII siècle avaient détruit le château.
En 1688, deux ans après avoir hérité du domaine, Philippe-Louis mouru, laissant Chimay à son fils Charles-Louis-Antoine.

Ils ont fait l’histoire :

Charles-Louis Antoine de Henin-Lietard fut chevalier de la Toison d’Or, lieutenant général des armées du roi de France.
Il voulu agrandir les terres de Chimay en annexant les bourgs de Fumay et Revin. En représaille, l’Empereur retire à Chimay le titre de principauté du Saint-Empire pour conserver le titre de principauté des pays bas.
Sa deuxième épouse est Anne-Charlotte de Rouvroy fille du duc de Saint-Simon, le célèbre chroniqueur, auteur des Mémoires de Saint-Simon.
Son frère Thomas Philippe fut archevêque de Maline puis devint Cardinal.

Se sont succédé:

Philippe-Louis d’Alsace-Henin-Liétard (†1688),
Charles-Louis Antoine d’Alsace-Henin-Liétard (1674 – 1740),
Alexandre Gabriel Joseph de Hénin-Liétard (1681 – 1745)
Thomas-Alexandre Marc-Henri de Hénin-Liétard (1732 – 1759)
Thomas-Alexandre Marc-Maurice de Hénin-Liétard (1759 – 1761)
Philippe-Gabriel Maurice d’Alsace-Henin-Liétard (1736 – 1804),
À son décès, la maison des Princes de Chimay passe à ses neveux, enfants de Marie-Anne Gabrielle-Josèphe-Xavier de Hénin-Liétard et de Victor-Maurice de Riquet de Caraman.